Pourquoi enlever l'asphalte ?

L’urbanisation telle que pratiquée depuis plusieurs décennies en Amérique du Nord engendre la minéralisation des espaces publics et privés (bâtiments, routes, stationnements). Ce phénomène entraine l’imperméabilisation du sol, qui diminue l’infiltration de l’eau et perturbe son cycle naturel. Selon la publication La gestion durable des eaux de pluie : Guide de bonnes pratiques sur la planification territoriale et le développement durable (MAMOT 2010), en milieu urbain dense, de 75 % à 100 % du territoire sont ainsi imperméabilisés. Les conséquences sont environnementales et économiques.    

Cycle de l'eau

Source des données :
MAMROT et MDDEFP. Guide de gestion des eaux pluviales: Stratégies d'aménagement, principes de conception et pratiques de gestion optimales pour les réseaux de drainage en milieu urbain. figure 2.5, chapitre 2-4 .

Ruissellement des eaux

Conséquences des perturbations du cycle de l’eau

  • pression sur les infrastructures publiques de traitement des eaux: augmentation des refoulements d'égouts, des inondations et du déchargement des eaux usées dans les cours d'eau;  
  • pollution des eaux de ruissellement : augmentation des coûts de traitement, altération de l'écosystème des cours d'eau qui nuit aux activités récréatives et à la qualité de l'eau potable.

L’ensemble de ces conséquences entraine une augmentation des coûts pour les compagnies d’assurances, les gouvernements et les citoyens.

Les changements climatiques

L'augmentation des gaz à effet de serre (GES) résultant de l'activité humaine entraine des perturbations climatiques qui s'accentuent. Les changements climatiques risques d'amplifier les effets de la minéralisation des villes sur le cycle de l'eau. Ouranos et le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prévoient pour les horizons 2050 et 2080: 

  • une augmentation généralisée des cumuls de précipitations pour tout le Québec en hiver et au printemps
  • des augmentations des cumuls de précipitations estivales et automnales pour le nord et le centre de la province
  • les cumuls de précipitations varient entre de faibles diminutions et de faibles augmentations, en été et en automne pour le sud du Québec et le golfe du Saint-Laurent
  • des précipitations plus abondantes et extrêmes

Les solutions

Des stratégies et des mesures pour s'adapter aux changements climatiques doivent être de plus en plus intégrées aux outils de planification des municipalités québécoises pour les rendre plus résilientes. De plus, elles gagnent à profiter de chaque occasion de réfection et de renouvellement des infrastructures pour intégrer des notions d'adaptation aux changements climatiques. Les municipalités ont intérêt à combiner une gestion des eaux de pluie dite traditionnelle via les «infrastructures grises» à des mesures durables de gestion des eaux de pluie telles que les infrastructures vertes et les aménagements perméables. C'est exactement dans cette approche que s'inscrit Sous les pavés.